MONDE ELEMENTAL
L'ESPACE POUR CHATTER

 
 

 

LES PLANTES ET LA SANTE [1]

UN HISTORIQUE EDIFIANT

La tortue, après avoir mangé une vipère, avale aussitôt de l'Eupatoire (Eupatorium cannabinum), antidote végétal

Le nom d'Achillée vient de la recommandation d'Aphrodite d'apposer cette plante sur le talon d'Achille blessé par la flèche empoisonnée de Paris (Guerre de Troie)

Les Romains plaçaient de l'Aneth dans les derniers repas des gladiateurs pour son pouvoir stimulant

Au Moyen-Age, les mendiants appliquaient sur leur peau des “renoncules scélérates” pour se faire des ulcères qu'ils soignaient ensuite avec des feuilles de Molène Bouillon Blanc (source : Linné)

L'hysope est l'herbe sainte de la Bible. Elle était utilisée dans l'eau bénite.

Pendant la deuxième Guerre Mondiale, l'essence de lavande était réquisitionnée et envoyée sur le front de Russie comme antiseptique et insecticide.

En 1927, le Docteur Bohn déclarait : “La mélisse améliore les quintes de mauvaise humeur des jeunes filles et des femmes débiles”. Misogynie mais aussi allusion aux “vapeurs des dames” traitées avec de l'eau de Mélisse sur un sucre.

QUELQUES RECETTES

Contre les pellicules : Infusion de feuilles d'ortie, de persil ou de racines de mauve - deux fois par semaine.

Contre les maux de dents : En attendant d'aller chez le dentiste…mâcher un clou de girofle (anesthésiant naturel et sans danger. Mais il faut le vouloir !), sinon prendre une infusion de sauge très concentrée (laisser dans la bouche le plus longtemps possible). Pour les petits : sucer de la racine de guimauve

Arrêter une bronchite : tisane avec coquelicot (20g) marjolaine (50g) hysope (50g) Glechoma ou lierre terrestre (50g) serpolet (60g) véronique (60g) prêle (40g) et réglisse (40g) . On peut aussi utiliser un peu d'eucalyptus, de tussilage et de bourgeon de pin

Pour la toux : les tisanes comprenant du serpolet, thym, coquelicot, hysope, mélisse, oranger, bourgeon de pin, guimauve, mauve, marrube blanc sont recommandables

Contre le hoquet : la tisane de d'aneth (1g de graines pour une tasse à café d'eau)

Pour la digestion : une tisane au miel avec dans un litre d'eau chaude une cuillerée de thym ou de cumin (15g) et du miel. En tisane, la menthe est aussi digestive. Associée au tilleul elle facilite le sommeil.

Contre les verrues ou les cors aux pieds : appliquer le suc jaune de la chélidoine. Renouvelez…

Et bien d'autres…..

Mais des tisanes… ce n'est pas toujours notre 'tasse de thé', alors il y a aussi les élixirs et les cocktails de santé :

L'élixir d'orange (digestif) : Placer dans un bocal une grosse orange coupée en deux recouverte de 500 à 700g de sucre en poudre. Après 24 heures, verser un litre d'eau de vie et laisser macérer 40 jours. Retirer l'orange sans la presser.

La liqueur d'angélique (digestif) : 700g d'angélique fraîche (coupée le matin) pour un litre d'alcool à 60°, 1kg de sucre et 1 litre d'eau. Couper l'angélique en lanières ou en tronçons, ajouter des zestes d'orange et quelques feuilles de menthe. Verser l'alcool et laisser macérer 3 semaines. Filtrer, puis ajouter du sirop de sucre (froid) en faisant fondre du sucre dans l'eau à feu doux pendant 5 mn. Mettre en bouteilles et conserver au frais au moins deux mois avant de consommer

Le vin de mai (contre les maux biliaires et rénaux) : Couper 60g de sommités fraîches d'aspérule (Asperula odorata) en fleur en sous-bois en mai. Faire macérer 1/2 heure dans 1 litre de vin blanc bouillant. Ajouter au moins 100g de sucre. Filtrer et corser avec une cuillerée à soupe d'eau de vie. Boire très frais en apéritif. Ce vin devient mousseux s'il est conservé assez longtemps en cave.

Le vermouth à la camomille : 1 litre de vin blanc sec, 32 têtes de camomille, 10g d'écorces d'oranges amères, 1 zeste de citron, 30 morceaux de sucre, 1 verre de rhum blanc et 2 cuillerées à café de thé. Faire macérer pendant 8 jours puis filtrer.

Pour les autres, nous vous laissons à vos habitudes… de la liqueur de framboise, cassis, mûre, à celle de “vieux garçon”, en passant par toutes les recettes de liqueurs de plantes (plantes de maquis, pastis maison, chartreuse maison, hydromel, cidre etc…)… Nous pouvons toutefois encore vous recommander :

La liqueur d'arbouse (digestion) : Réputée en Corse - 1kg d'arbouses (hiver) - Bien essuyer puis écraser et faire macérer deux mois dans 1 litre d'eau de vie à 70°. Puis filtrer et sucrer (500g) en délayant le sucre dans l'eau froide. Mélanger le tout. Ajouter un peu de vin rouge si la préparation est trop alcoolisée. Mettre en bouteilles.

LES MIGRAINES

- Buvez des tisanes de plantes calmantes

La camomille, la menthe (à faible dose), la verveine, le basilic, la marjolaine, le tilleul, la lavande, l'anis vert peuvent vous soulager. Faites-en des infusions à raison d'1 pincée par tasse, pas plus, et buvez abondamment.

- Rafraichissez-vous les tempes

Utilisez les restes de vos infusions calmantes pour imbiber un morceau de coton ou un gant de toilette que vous passez sur le front et les tempes, voire les paupières. Si possible, allongez-vous et étendez sur votre visage une petite serviette imbibée d'une infusion de menthe, de lavande ou de camomille.

Vous pouvez aussi frotter les régions douloureuses avec des rondelles de citron, des tranches de raifort, des rondelles de concombre (c'est très agréable et détendant).

L'huile de lavande est efficace en massage sur les tempes: faites macérer pendant au moins 8 jours 1 bonne poignée de fleurs dans 1/4 de litre d'huile d'olive ou d'huile d'amandes et filtrez. C'est très parfumé et adoucissant.

Essayez les cataplasmes

Si l'oignon cru vous rebute, utilisez des feuilles de chou: vous les écrasez légèrement avec une bouteille ou un rouleau à pâtisserie et vous vous les appliquez sur le front.

Ou bien employez de l'argile ( en pharmacie): diluez cette poudre verte avec un peu d'eau pour former une pâte épaisse que vous étalez sur votre front. Ne la laissez pas sécher, réhumidifiez de temps en temps.

Prenez un bain de pieds

Si vous avez la tête comme un tambour, essayez de ” faire venir le sang” aux pieds en prenant des bains de pieds très chauds et salés.

LES RAGES DE DENTS

Il existe de nombreux anesthésiques naturels qui apaisent la douleur par simple contact:

Posez sur la dent douloureuse un clou de girofle, de la menthe poivrée, de l'estragon, de la sauge, de l'ail pilé

Massez les gencives avec de l'huile d'olive ou du gras de porc, ou appliquez un cataplasme de figues séchées et cuites dans de l'eau ou du lait.

JAMBES LOURDES

Préventivement, observez cette règle simple et efficace: mettez le plus souvent possible les jambes en l'air et dormez sur un matelas surélevé au niveau des pieds.

Vous pouvez essayer quelques remèdes naturels assez efficaces (mais à renouveler assez souvent car ils ne soignent pas la cause).

Le bain de jambes

Trempez vos jambes dans un bain chaud qui détend veines et artères, puis dans un bain froid qui les resserre. C'est ce qu'on appelle un phénomène de vasodilatation suivi d'une vasoconstriction.

D'autre part, lorsque vous prenez un bain le soir, au moment de le vider, ouvrez en même temps l'eau froide: le bain devient tiède puis complètement froid sans que vous en soyez gêné. Quand la sensation de froid commence à devenir pesante, sortez: vos jambes sont légères et vous n'avez pas les vertiges et les malaises qu'on ressent en sortant d'un bain trop chaud.

Si vous n'avez que quelques minutes, trempez vos jambes dans une solution composée d'1 cuillerée d'alun , 5 cuillerées de bicarbonate de soude et d'eau froide, le tout bien mélangé. Vous en garderez une sensation de fraîcheur agréable.

Le cataplasme au fromage blanc

Prenez du fromage frais sortant du réfrigérateur et étalez-le sur vos jambes. Puis asseyez-vous dans un fauteuil et gardez les jambes ainsi enduites et surélevées pendant 10 minutes au moins. Ce cataplasme laisse la peau fraîche et douce

Mis en ligne le 15/02/2014, son contenu, est la propriété intellectuelle d’Elendë Nolofiñwé | Copyright©Elendë.2014