MONDE ELEMENTAL
L'ESPACE POUR CHATTER

 
 

 

LES ONDINES

L'ondine est une nymphe ou naïade.
À l'inverse des sirènes, les nymphes ne fréquentent pas la mer, mais les eaux courantes, rivières, fontaines, et n'ont pas de queue de poisson.

Durant l'été, elles aiment se tenir assises sur la margelle des fontaines, et se peigner leurs longs cheveux avec des peignes d'or ou d'ivoire. Elles aiment également se baigner dans les cascades, les étangs, et les rivières, à la faveur des jours radieux d'été. On dit que celles qui ont les cheveux couleur d'or possèdent de grands trésors qu'elles gardent dans leurs beaux palais immergés.

On attribue l'alimentation en eau des fontaines aux larmes des Ondines, et celle ci se tarit dès qu'une fée se sent offensée. Ainsi, il est de coutume de laisser diverses offrandes auprès des fontaines, tels que guirlandes de fleurs, épingles ou tessons de bouteilles, qui sont pour les fées des eaux, de véritables trésors scintillants et miroitants dans l'eau.

Les ondines parlent un langage aquatique appelé "NAUZAN", elles échangent télépathiquement avec toutes les espèces aquatiques répartis dans les océans terrestres, rivières et fontaines. C'est le langage universel aquatique, les ondines peuvent également s'exprimer en "ACAPE", qui est le langage élémental, cela leur permet de converser avec les fées. Notons que le langage "NAUZAN", tout comme l'ACAPE, possède une structure phonétique avec une grammaire et une conjugaison.

 

Légende Alsacienne
Ondine est l'héroïne d'une légende alsacienne. 
À sa naissance toutes les fées du voisinage sont réunies autour de son berceau et lui offrent des qualités nombreuses. La fée qui est sa marraine lui offre notamment une constance exceptionnelle.

Un jour, elle est enlevée par un jeune seigneur qui réussit à se faire aimer d'elle au point qu'elle refuse de le quitter pour aller voir sa mère malade. Pour punition, sa marraine la condamne à toujours aimer le seigneur quoi qu'il fasse. Celui-ci, fatigué d'elle, fait semblant de la croire infidèle.

Il dit qu'il ne la croira que si elle va remplir un vase énorme à la source du Niddeck. 
Après trois jours de marche en portant ce poids énorme Ondine épuisée tombe dans l'eau en remplissant son vase. La fée sa marraine arrive à son secours et pour lui éviter de continuer à souffrir à cause du châtelain, la transforme en nymphe protectrice
des eaux du Niddeck.

Depuis, les jours d'orage, on la voit apparaître dans les vapeurs des eaux de la cascade

Mis en ligne le 15/02/2014, son contenu, est la propriété intellectuelle d’Elendë Nolofiñwé | Copyright©Elendë.2014