Bienvenu(e) dans la rubrique des Remèdes de Guérisseur. Cet endroit est ouvert à tous, que vous soyez en recherche de remède ou que vous soyez vous-même guérisseur. Il y a bien moult façons de soigner, mais ne sont retenus que les plus efficaces.

Ces remèdes peuvent être d'ordre spirituel, minéral ou végétal.

 
AVERTISSEMENT
Les préparations de plantes médicinales de ce site sont données pour information, en cas de doute consultez votre guérisseur.

Infusions pour lavage, bains, compresses de géranium, aigremoine, agripaume, millepertuis, millefeuille, gentiane prèle, bardane, buis, cyprès, mélilot, romarin souci, thym, tussilage, lavande ou ortie.



Le souci en compresse ou crême est antiseptique et améliore la cicatrisation de facon remarquable.



La feuille de plantain broyée et déposée sur une plaie arrête le saignement et facilite la cicatrisation.



Teinture d'ail : Prendre une tête d'ail fraîche éplucher et couper en deux les gousses dans 1 l d'eau de vie. Laisser macérer et dynamiser 15 jours au soleil. Filtrer conserver dans des flacons teintés et garder au frais. En usage externe : antiseptique et désinfectant des plaies en compresse.



Faire bouillir 5 minutes 200 g d'aigremoine dans un litre de vin rouge puis laisser infuser 1 heure, appliquer en compresse sur la plaie nettoyée.



Bains, lavages et compresses : géranium, aigremoine, millefeuille, gentiane, prèle, bardane, buis, cyprès, romarin, souci, thym, tussilage, lavande ou ortie.



Compresses avec une décoction de consoude, aigremoine, millepertuis, gentiane, géranium Robert, primevère, alchémille : 5 g de mélange par tasse.



Laver la plaie avec :
Décoction faite dans 1 litre d'eau, laisser bouillir 10 mn :

agripaume, 50 g de sommités fleuries.
ou
aigremoine, 80 g de feuilles et sommités fleuries.
ou
angélique, 10 g de racine.
ou
aristoloche, 80 g de racine.
ou
armoise, 20 g de sommités fleuries.
ou
aulne, 30 g d'écorce.
ou
aurone, 20 g de feuilles et sommités fleuries, saler l'eau.
ou
bistorte, 30 g de rhizome.
ou
bouleau, 60 g de feuilles.
ou
chardon béni, 50 g de feuilles.
ou
épilobe à feuilles étroites, 30 g de racine.
ou
fougère mâle, 10 g de rhizome.
ou
genévrier, 50 g de baies.
ou
néflier, 80 g de nèfles dénoyautées et équeutées.
ou
potentille ansérine, 30 g de rhizome.
ou
quintefeuille, 30 g de rhizome.
ou
sanicle d'Europe, 30 g de feuilles et de racines.
ou
tormentille, 30 g de rhizome.



Laver la plaie avec :
Infusion faite dans 1 litre d'eau bouillante, laisser infuser 10 mn :

absinthe, 10 g de feuilles et sommités fleuries.
ou
cataire, 10 g de sommités fleuries.
ou
cuscute, 30 g de plante.
ou
églantier, 50 g de feuilles.
ou
eucalyptus, 100 g de feuilles.
ou
lavande, 60 g de sommités fleuries.
ou
noisetier, 25 g de feuilles.
ou
pied-de-chat, 20 g de fleurs,
ou
sarriette 50 g de feuilles.



Appliquer contre la blessure :

Feuilles crues froissées de : millefeuille, alchémille, alliaire officinale, benoîte, brunelle, bugle rampante, bourse-à-pasteur, céleri, petite centaurée, chou, eupatoire, fraisier sauvage, géranium Robert, groseillier à maquereau, joubarbe, noyer, persicaire acre, pétasite officinal, pimprenelle sanguisorbe, plantains, reine-des-prés, rrenouée des oiseaux, sanguisorbe officinale, tussilage
ou
Feuilles crues de pensée sauvage, écrasées dans du lait.
ou
Feuilles cuites dans de l'eau : bardane, bétoine, poireau.
ou
Feuilles d'anémone hépatique, cuites dans du vin.
ou
Fleurs crues hachées : matricaire, souci officinal
ou
Fleurs de pâquerette cuites dans de l'eau.
ou
Ecorce fraîche de tremble.
ou
Tégument d'ail et d'oignon ; poser la face interne contre la plaie.
ou
Pulpe de carotte cultivée.



Appliquer sur la plaie :

Jus pur de citron
ou
Jus coupé d'eau bouillie: ail, oignon.