DESCRIPTION HORTICOLE

CATEGORIE : Arbres

NOM COMMUN : Eucommia ; Arbre à gutta-percha ; Arbre à gomme ; Arbre à caoutchouc

NOM LATIN : Eucommia ulmoides

FAMILLE : Eucommiacées

HAUTEUR : De 15 à 20 mètres. Etalement 8 à 10 mètres.

TYPE FEUILLAGE : Caduc

FLORAISON : La floraison de l’Eucommia ulmoides intervient au mois de juin, par l’apparition de petites fleurs vertes en même temps que les nouvelles feuilles. Ses fruits sont des samares vertes en groupe.

 

EXPOSITION : Soleil ou mi-ombre.

DESCRIPTION : Arbre à latex au port étalé, dioïque (fleurs mâles et fleurs femelles se trouvent sur des pieds différents), relativement rare. Il est unique dans l’espèce du genre et le genre de sa famille. Ses feuilles vertes sont ovales, de 10 centimètres de longueur, finement dentelées, rigides, aux nervures saillantes. A l’automne, celles-ci tombent directement sans vraiment jaunir dès les premiers froids. Autre caractéristique de l’Eucommia, lorsque l’on déchire une feuille, on observe des filaments de gomme caoutchouteuse qui s’étire.

ENTRETIEN : Arbre relativement rustique jusqu'à -15°C. Pas de taille particulière, sauf pour supprimer les branches se croisant ou mortes afin de maintenir un port esthétique. Plantation dans un sol frais, humifère et bien drainé.

MULTIPLICATION : Par semis, mais résultat très peu encourageant.

MALADIE : Pas de maladie connue à ce jour.

CONSEILS : Arbre introduit en Europe depuis 1880. Utilisation principalement en isolé ou en association avec d’autres arbres de même volume dans un parc ou un grand jardin. L’écorce de l’Eucommia ulmoides est utilisée à des applications médicinales contre l'arthrite et l'arthrose. Son écorce est également utilisée en décoction pour la protection du foie et des reins.

Description de Plantes et botaniques.org

Description et informations
Les Eucommiaceae ne comportent qu'une seule espèce, Eucommia ulmoides Oliver (in Hook. Icon. pl. xx. (1890) t. 1950; et xxiv. (1895) t. 2361), originaire du sud de la Chine (Gansu, Guizhou, Henan, Hubei, Hunan, Shaanxi, Sichuan, Yunnan, Zhejiang). On la trouve dans les fourrés, les forêts, à une altitude allant jusqu'à 2000 m.

Il s'agit d'un arbre caduc atteignant 20 m de haut, à l'écorce lacticifère et aux rameaux naissant pubescents. Du latex est présent dans les parties jeunes du végétal, et non dans ses parties ligneuses. Quand on déchire délicatement une feuille, les deux parties du limbe sont reliées par des fils de latex : cette méthode offre un moyen pratique d'identification.

Les feuilles, alternes, exstipulées et pétiolées, sont simples. Le limbe est elliptique (long : 5-15 cm, large : 2,5-7 cm), pennanervé, et possède une base arrondie, un apex acuminé et des marges denséments serrulées ; le pétiole est légèrement pubescent (long : 1-2,5 cm).

Les fleurs sont actinomorphes, unisexuées (dioecie) et apérianthées. La pollinisation est anémophile, et la floraison apparait en mars et en mai. Les fleurs mâles sont disposées en grappes sessiles formées de 5-12 étamines libres, aux filets courts et aux anthères basifixes, tetraloculaires, à dehiscence longitudinale. Les fleurs femelles, solitaires, sont situées à l'aisselle des bractées sur la partie inférieure des rameaux. Elles comportent un ovaire stipité, supère, constitué de 2 carpelles soudé, chacun possédant un ovule anatrope, et un stigmate bifide.

La fructification s'échelonne de juin à novembre. Le fruit est un samare monosperme, elliptique à oblongue (long : 25-35 mm, large : 10-13 mm). La graines, linéaire et comprimée, possède un embryon est droit et un albumen volumineux.

La position taxonomique des Eucommiaceae est controversée. Bien que frequemment associées aux Hamamelidales, aux Magnoliales ou aux Urticales, ou bien au sein de son propre ordre, certaines recherches récentes qu'elles étaient associées aux Cornales, et notamment aux Garryaceae et au genre Aubuca, et peut être des Icacinaceae.

Bien que l'espèce soit rare dans la nature, il est beaucoup cultivé en Chine. Le bois est utilisé comme combustible. L'écorce est reconnue dans la pharmacopée chinoise pour ses vertus toniques et son pouvoir de soigner l'arthrite, et le latex est receuilli afin de combler les trous dentaires et pour souder les cables electrique.