Historique :
Le Desmodium adscendens est une plante herbacée rampante ou grimpante sur les troncs d’arbre. On le trouve en Afrique équatoriale et en Amérique latine. Il est principalement utilisé par les tradipraticiens pour traiter des maladies du foie et les crises d’asthme. Quelques études sont venues confirmer son intérêt après qu’il fut introduit en France par des médecins ayant travaillé en Afrique.
Des études sur l’animal montrent que le Desmodium adscendens limite la toxicité hépatique induite par le tétrachlorure de carbone : il diminue le niveau des transaminases, un marqueur de la souffrance hépatique.

Le Desmodium est utilisé en France par certains médecins dans le traitement des hépatites virales aiguë lorsque la symptomatologie est caractéristique d’un « ictère infectieux », incluant une jaunisse, une asthénie et des paramètres biologiques modifiés comme les transaminases.
Au cours de chimiothérapies, des détériorations hépatiques, démontrées par la mesure des taux de transaminases, peuvent intervenir. L’administration de Desmodium semble apporter des améliorations. Au Ghana, les tradipraticiens utilisent le Desmodium pour contrôler les crises d’asthme. le Desmodium exerce un effet relaxant sur les muscles lisses des poumons et qu’il inhibe les contractions et constrictions provoquées par les substances libérées au cours de réactions allergiques.

Indication et Posologie :
Hépatite virale/hépatite toxique
- la posologie journalière usuelle chez l'adulte (70 kg) est, selon les préférences du malade, de : 10 g de DESMODIUM plante sèche (décoction à préparer en la faisant bouillir avec 1 litre d'eau), ou 20 ml de soluté buvable. le traitement doit être poursuivi jusqu'à disparition des symptômes et retour à la normale des facteurs biologiques, c'est-à-dire 2 à 4 semaines en phase aiguë et 6 à 8 semaines en phase chronique.

Prévention des altérations hépatiques liées à la chimiothérapie
- La posologie peut être réduite de 1/3 par rapport à la posologie standard, c'est-à-dire, selon les préférences du malade, de 6/7g de DESMODIUM plante sèche (décoction à préparer en la faisant bouillir avec 1 litre d'eau), ou 14 ml de soluté buvable. Chaque traitement sera de 7 jours (2 jours avant et 5 jour après la chimiothérapie).

Allergies/asthme
- la posologie journalière peut être réduite de moitié par rapport à la posologie standard, soit 5 g de DESMODIUM plante sèche (décoction à préparer en la faisant bouillir avec VA litre d'eau), ou 10 ml de soluté buvable.

Effets secondaires :
Possibilité (rare) de diarrhées ou d'états nauséeux, immédiatement régressifs à l'arrêt de la thérapeutique.
Il suffit souvent de diminuer la dose pour obtenir une bonne tolérance tout en maintenant les effets bénéfiques.

|:| Le desmodium, plus exactement le desmodium penduliflorum est encore appelé lespedeza thunbergii, lespedeza sieboldii ou lespedeza de Formose. C'est un arbuste originaire de Chine, il appartient à la famille des papilionacées, (fabacées, légumineuses).
Le nom lespedeza a été donné en mémoire d'un gouverneur espagnol de Floride qui s'appelait ainsi.

|:| Cette plante produit chaque année une touffe fournie de tiges longues, souples et retombantes qui ont un encombrement important : 1,5m de haut pour 1,5 à 2m de largeur. Ces tiges sont détruites par les gelées.
Les feuilles alternes sont composées de 3 folioles allongées, vert assez clair et au revers soyeux.

|:| La floraison très abondante intervient en septembre et octobre. Les fleurs pourpre vif sont réunies en panicules longues et retombantes qui peuvent atteindre 50 à 80 cm et former un volume plus important que celui du feuillage.

|:| Cet arbuste prospère en sol normal et pas trop argileux, il apprécie une exposition ensoleillée et assez sèche.
On devra veiller à supprimer les tiges détruites par le froid seulement quand le risque de gel est écarté.

|:| La multiplication s'effectue par semis ou bouturage.

En réalité, le desmodium et le lespedeza ne sont pas des plantes identiques, elles ne diffèrent toutefois que par leurs fruits. La gousse du desmodium contient plusieurs graines tandis que celle du lespedeza n'en contient qu'une seule.

Il existe de nombreuses espèces de desmodium dont :
desmodium adscendens qui a des propriétés médicinales très intéressantes, il a une action antispasmodique puissante, il soigne le foie atteint d'ictère ou de virus et régularise les enzymes hépatiques.
Il existe aussi de nombreuses espèces de lespedeza dont les "trèfles du Japon" cultivés aux États-Unis, ( lespedeza striata ou lespedeza stipulacea), ces légumineuses sont cultivées comme fourrage, pour l'amélioration des sols ou pour leurs graines appréciées des animaux.


Desmodium adscendens [Source]

* Fabaceae *
Légumineuse herbacée des zones équatoriales et tropicales d’ Afrique, qui pousse à l’état sauvage en s’entourant autour des troncs des palmiers à huile ou des cacaoyers

- Les feuilles sont trifoliées alternes, les fleurs blanches ou violètes, et le fruit est une gousse verte
- Les parties utilisées en phytothérapie sont la tige et les feuilles
- Le Desmodium est utilisé traditionnellement en Afrique pour traiter les hépatites et l’asthme
- Il fut introduit en Europe par le Dr Pierre Tubéry

Principes actifs
- Saponosides triterpénoïdes : soyasaponines et dihydrosoyasaponines

Responsables de l’effet hépato protecteur
- Flavonoïdes
- Anthocyanes
- Alcaloïdes dérivés de la tryptamine

Propriétés
→ Propriétés hépato protectrices

Le Desmodium régénère et protège la cellule hépatique des dommages causés les virus des hépatites (A B C) , les médicaments, l’alcool, les toxiques de l’environnement

Il normalise les transaminases, la bilirubine

- Propriétés antiasthmatiques, antispasmodiques Dues aux saponosides des extraits aqueux et alcooliques
- Diminution de la libération de l’histamine au niveau des intestins et des poumons
- Action relaxante des muscles lisses bronchiques , due à la modulation de la cyclo-oxygénase

Utilisation médicinale en phytothérapie
]→ protection du foie
]→ Le Desmodium est un traitement indispensable en cancérologie, protégeant des effets hépatotoxiques des chimiothérapies anticancéreuses
]→ Les hépatites virales aigues ou chroniques, et complément également indispensable du traitement des hépatites C et B par l’interféro
]→ L’hépatite alcoolique
]→ La NASH, la stéatose hépatique non alcoolique, dans les syndromes métaboliques
]→ Les douleurs d’origine hépatique, du fait des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires
]→ Les allergies

Traitement de fond des allergies respiratoires, rhume des foins, rhino-sinusites allergiques, toux spasmodique, des urticaires, de l’eczéma
Asthme en traitement préventif des crises, asthme non stabilisé à composante inflammatoire et spasmodique importante

Comment le prendre ?
Utiliser la décoction en priorité quand cela est possible : 6 à 10 g dans 1litre d’eau , faire bouillir 15 mm, et boire dans la journée
( seul problème, le gout vraiment pas terrible )

Autrement privilégier les formes liquides, aqueuses ou hydro-alcooliques, ou en solution glycérinée ( EPS) ,beaucoup plus concentrées
Eviter les formes en gélules de poudre, trop peu concentrés en principes actifs( il faut en prendre de grandes quantités )

Aucune toxicité .../...