Les vertus médicinales de l'ail sont connues depuis longtemps. L'ail, une plante miraculeuse: Les vertus médicinales de l'ail sont connues depuis longtemps

• Un médicament miracle :: anticancéreux, antibiotique, antioxydant, antiseptique, anti-grippe, cardio-vasculaire, hypotenseur, fortifiant, aphrodisiaque - sous-utilisé !

Depuis la plus haute Antiquité, l'ail est utilisé comme médicament naturel particulièrement efficace contre de nombreuses maladies.

Quarante siècles avant Jésus-Christ, les pharaons avaient introduit l'ail dans la nourriture de leurs esclaves pour leur donner force et courage au moment de la construction des pyramides et des temples.

Cinq siècles avant Jésus-Christ, il figurait déjà dans les manuels de médecine chinoise.
Les Romains et les Gaulois en consommaient régulièrement et Henri IV l'avait inclus dans sa recette de la poule au pot.

De nos jours, il est utilisé dans presque tous les pays du monde, mais les ménagères connaissent mal les propriétés extraordinaires de cette plante et ne l'utilisent pas assez.

Composition de l'ail

• L'analyse chimique du bulbe d'ail montre qu'il contient : des substance minérales et oligo-éléments : calcium, cuivre, brome, magnésium, phosphore, potassium, sélénium, soufre, zinc, fer, etc. ;
presque toutes les vitamines : provitamines A, B1, B2, B3 ou PP, B5, B6, C, une huile essentielle dont le principe actif (l'allicine) présente des propriétés particulièrement intéressantes.

Propriétés thérapeutiques de l'ail

L'ail est un antibiotique naturel qui a une action préventive et curative.
Bulbes et racines d'hivers bénéfiques pour la santé
Remèdes naturels contre le virus H1N1
L'oignon : antibiotique et antiseptique

Il est à la fois antiseptique, antiviral et bactéricide, grâce à ses composés soufrés (très efficaces contre les angines et les maladies broncho-pulmonaires : bronchites ou grippe, par exemple).

- curative.
Il augmente la longévité. Un sociologue américain de l'Institut national de gérontologie a étudié, au siècle dernier, la courbe de mortalité chez les personnes de 65 ans et plus et a détecté une particularité étonnante sur plus de 8 500 centenaires : ils étaient, pour la plupart, de grands consommateurs d'ail.

L'ail est un hypotenseur cardio-vasculaire. Les chercheurs ont récemment prouvé que l'ail contient de l'ajoène qui, tout comme l'aspirine, empêche la coagulation du sang et, de ce fait, apporte une meilleure fluidité et protège le système contre les risques cardiovasculaires. Il diminue donc la tension artérielle et le taux de cholestérol dans le sang.

Il est fortifiant : les pharaons, les Grecs puis les Romains le faisaient consommer par leurs esclaves et leurs soldats afin de leur donner force et endurance.

Il est hypoglycémique : il réduit le taux de sucre dans le sang s'il est consommé de façon régulière ; il convient donc aux diabétiques.

L'ail serait un anticancéreux. De nombreuses revues médicales précisent que l'ail peut réduire plusieurs tumeurs, même malignes ; en tout cas, il renforce les défenses immunitaires.

L'ail est un puissant antioxydant car bourré d'oligo-éléments. Le sélénium qu'il contient a une action remarquable contre le vieillissement des cellules.

Il est anti-allergique (juste avant l'oignon et le poireau).

Il est vermifuge, tonique et répulsif contre les serpents venimeux et certains insectes piqueurs (hélas, il dégage pendant quinze heures une odeur désagréable par l'haleine et la sueur).

Et enfin, il a des propriétés aphrodisiaques. Casanova, lorsqu'il n'était pas occupé par ses activités amoureuses, cachait un curieux pendentif sous sa chemise : une gousse d'ail, pour le plus grand bonheur de ses nombreuses conquêtes féminines.

L'ail est donc une véritable panacée. À lui tout seul, il représente presque la pharmacie du Bon Dieu.

De quelle façon peut-on utiliser l'ail ? C'est une autre histoire. Pour des recettes simples à base d'ail à voir ??????????

Les infos de [la vie chiropratique]

L'ail : Aliment miracle? Cette plante peut faire fuir beaucoup plus que les vampires!

À titre de spécialistes de soins de santé préventifs, les Drs Rosalie et Jean-François encouragent leurs patients à faire de la nutrition une priorité. Être au courant de la recherche sur la nutrition peut être un grand défi, c'est pourquoi ces deux chiropraticiens fournissent à leurs patients de l'information sur la recherche en nutrition facile à digérer. Le sujet de cette semaine: l'ail et ses bienfaits pour la santé. Bonne lecture !
Glorieux ail

L'ail possède une histoire aussi intrigante que son goût distinctif. Cette plante à saveur piquante était autrefois utilisée pour traiter tout, de la fièvre typhoïde à la fatigue chronique, en passant par la défense contre tous ces nombreux vampires. L'ail a soulevé plus d'intérêt au début des années 80 lorsqu'il a été lié au "paradoxe français" (le curieux phénomène voulant que plusieurs européens qui consommaient des régimes alimentaires riches en gras et en protéines animales bénéficiaient aussi de faibles taux de maladies cardiaques), incitant ainsi une nouvelle vague de recherches sur l'ail.

Aujourd'hui, les scientifiques croient que plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle dans ce paradoxe français. Cela inclut une plus grande consommation d'ail, d'huile d'olive et de vin, ainsi qu'une approche un peu plus détendue face à l'alimentation.

Meilleur sang
Les études indiquent clairement que l'ail peut abaisser la tension artérielle trop élevée. L'ail semble aussi "éclaircir" le sang, du moins pour une courte période de temps, réduisant la tendance du sang à la coagulation. Bien que le sang "clair" puisse sembler un désavantage, le sang de plusieurs personnes - à cause des facteurs du régime alimentaire et du mode de vie - est sujet à coaguler, ce qui mène à des conditions cardiovasculaires telles que l'athérosclérose, la thrombose et l'accident vasculaire cérébral.


La plante bonne pour le cœur
La plupart de la recherche sur l'ail est menée sur son rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires (Nutrition in Clinical Care 2000; 3:145-52). Ces études indiquent que l'ail peut:

Retarder le processus de formation du cholestérol et en augmenter son excrétion.
Diminuer le taux des LDL (ou mauvais cholestérol) tout en augmentant les HDL (bon cholestérol).
Prévenir l'athérosclérose (plaques sur les parois des artères causant les maladies cardiovasculaires).

Remède au cancer?
Un nombre croissant de recherches en laboratoire démontre que les composés d'ail préviennent et inhibent la croissance de certaines cellules cancéreuses. Toutefois, il n'y a pas assez de preuves pour supporter la consommation d'ail comme un moyen de prévention du cancer chez l'humain - du moins, pas encore.

Enrayez les reniflements
L'ail, un antibiotique naturel et un agent antiviral, peut être efficace pour combattre les rhumes, les infections et la toxicité des métaux lourds telle que l'empoisonnement au plomb. C'est pourquoi plusieurs nutritionnistes recommandent l'ail comme remède pour le rhume.

Impressionnante allicine
Bien que l'ail contient de faibles quantités d'antioxydants tels que la vitamine A et C, le sélénium et le carotène, la plupart des chercheurs s'entendent pour dire qu'une composante, l'allicine aussi appelée "sulfure d'allyle" est responsable pour la plupart des propriétés de l'ail bonnes pour la santé - aussi bien que pour son odeur forte et sa saveur piquante. L'allicine se développe lorsque l'alline subit une réaction chimique initiée en coupant, en écrasant, en mastiquant ou en hachant l'ail.

L'allicine se transforme alors en plusieurs composés parents appelés sulfures et mercaptans - tous avec des propriétés semblables pour combattre les maladies tout comme leur "mère", l'allicine.
Quelle quantité d'ail doit-on consommer?

Les doses préventives généralement recommandées pour l'ail sont de ½ à 2 gousses quatre à sept jours par semaine pour les femmes préménopausées et de 1 à 3 gousses quatre à sept jours par semaine pour les femmes postménopausées et les hommes.

Mangez les gousses entières ou utilisez-les en cuisine (les gousses ou caieux sont les petits morceaux de forme ovale qui forment le bulbe ou la tête.) Le dosage habituel pour l'ail en capsule est de 300 à 900 mg par jour.
Controverse des capsules

• Est-ce que les capsules d'ail sont aussi efficaces que l'ail frais? Considérant les preuves que nous avons actuellement, "oui", si le produit que vous prenez contient de l'allicine, de l'alline ou le composé parent actif de l'alline. Hélas! Plusieurs études nous confirment que les suppléments alimentaires ne contiennent pas toujours ce qui est indiqué sur l'étiquette. Malgré tout, il existe plusieurs entreprises assez sérieuses pour suivre les recommandations pharmaceutiques dans le domaine des suppléments alimentaires. Recherchez celles qui vous feront parvenir des analyses chimiques de lots de fabrication récents de suppléments confirmant leurs ingrédients ou faites vos achats dans des magasins qui demandent de telles analyses à leurs fournisseurs. Naturellement avec l'ail frais, il est facile de le détecter - votre haleine exhale, l'allicine est en scène!

L'ail a tendance à "demeurer" avec la personne pour des périodes de temps variées. Comme les capsules d'ail se dissolvent dans vos intestins, elles ne produisent pas cet effet secondaire dérangeant. Alors, si vos collègues de travail vous laissent à l'extérieur du bureau chaque fois que vous mangez de l'ail, il serait certainement de mise d'essayer les capsules d'ail.
Sécurité d'abord

Bien que plusieurs experts en soins de santé proclament l'ail sans effets secondaires connus, si vous avez une forte tendance aux saignements ou tout autre problème de santé, soyez prudent à cause de ses propriétés anticoagulantes. Évitez les trop grandes doses si vous souffrez d'un problème de saignements incluant l'hémophilie, si vous prenez des anticoagulants (médicaments pour "éclaircir" le sang) ou tout médicament aux propriétés anticoagulantes (incluant le traitement de l'aspirine quotidienne) ou si vous souffrez de migraines (l'ail peut avoir un effet vasodilatateur qui théoriquement peut déclencher une attaque de migraine).
Consultez votre chiropraticien pour de l'information fiable sur le bien-être

Aucun remède en particulier n'est l'unique solution pour une vie longue et en pleine santé. Toutefois, utilisé conjointement avec un régime alimentaire et un mode de vie proactif comme celui que votre chiropraticien vous propose, l'ail peut en effet faire des merveilles!

Les chiropraticiens ont une approche compréhensive du bien-être, une approche qui se concentre sur la personne toute entière - et non sur les symptômes. Cette stratégie révolutionnaire comprend les soins vertébraux, la nutrition, la réduction du stress et l'exercice. Prenez votre santé en main dès aujourd'hui en prenant rendez-vous pour une évaluation chiropratique!

" Les données épidémiologiques, cliniques et de laboratoires ont prouvé que l'ail contient plusieurs composés biologiques et pharmacologiques impor-tants qui sont bénéfiques à la santé humaine, depuis les maladies cardio-vasculaires, néoplasiques et plusieurs autres maladies. "

- K.C. Agarwal

Brown School of Medecine
Vinaigrette santé pour le cœur

2/3 de tasse d'huile d'olive pressée à froid, d'huile de lin ou d'OPTOMEGA
1/6 de tasse de vinaigre de vin rouge ou de vinaigre balsamique
1/6 de tasse de jus de citron ou de lime
Pincée de poivre noir
Une cuillerée de moutarde de dijon
3 gousses d'ail hachées grossièrement

Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer pour au moins deux heures. Retirer les gousses d'ail (ou mangez-les!) et bon appétit.

Peut être également utilisée comme marinade.

Des questions...
Pour toutes questions concernant l'ail et ses effets sur la santé, veuillez vous adresser à votre chiropraticien, il se fera un plaisir de répondre à vos interrogations.

La Vie Chiropratique
4875, Rue de la Promenade-des-Soeurs
Québec, QC, G1Y 2W2
(418) 653-0050

Drs Rosalie Lemay et Jean-François Pépin, Chiropraticiens à Québec

Source(s) : Université de la Santé Optimale