Comment retrouver le Nord !

 

« Quand la corde est trop tendue elle casse, quand elle ne l’est pas assez, elle ne résonne pas »

Gautama

En rester à la lune noire serait un peu réducteur et pas toujours très rigolo !

Une petite visite à une plante symbolisant notre nœud nord pourra s’avérer extrêmement rafraichissante et grandement inspirante : un point d’orgue qui répond à l’appel de notre âme.

Petit rappel, le nœud nord représente pour certains le symbole le plus important du thème, ce vers quoi l’on se sent appelé. Ce à quoi l’on aspire plus ou moins consciemment. Le nœud sud, là d’où l’on vient. L’arbre symbolisant notre nœud Nord nous dit en quelque sorte : ‘Voilà ce vers quoi tu tends, voilà ce que tu dois devenir‘. Il agit comme un repère, une balise, une boussole.

Un mot sur le nœud sud. S’il représente là d’où l’on vient, notre Karma disent certains pourquoi ne pas en tirer le meilleur parti. Il est parfois décrié, présenté comme la source de tout nos maux… Peut-être, mais ce n’est pas en désherbant continuellement notre jardin que de jolies fleurs y poussent forcement. De plus les ‘mauvaises’ herbes ont souvent bien des propriétés thérapeutiques intéressantes.

Bien des personnes ne connaissent pas l’astrologie et se portent pourtant comme des charmes ! Se ré-accorder, confirmer une direction, trouver le bon sens de la pente me semble une utilisation judicieuse de cet outil bizarre !

C’est un étrange mélange de volonté et de lâcher-prise qui nous mène vers notre nœud Nord, pas le vouloir bien faire, un peu crispé de notre égo.

Il n’y a aucun épanouissement à surjouer sa partition qu’il n’y en a à la sous-interpréter.

Ceci dit quel plaisir de pointer notre boussole intérieure sur le nœud Nord.

Voilà une petite explication de Steven Forrest dans son livre ‘L’astrologie, le ciel intérieur’ :

 »Vous êtes actrice sur Broadway, c’est mardi soir et il pleut. Le rideau se lève sur votre cent douzième représentation d’une certaine pièce. De part la compétence que procure une continuelle répétition, vous jouez votre rôle sans faire la moindre erreur. Le public, debout, vous ovationne, puis vous allez vous coucher. Voilà la vie du nœud sud, routinière, certaine, et faisant souvent impression.

Vous êtes un enfant sur votre première bicyclette. Vous tombez. Vous remontez dessus. Vous tombez à nouveau. Au bout de deux ou trois heures, vous arrivez tant bien que mal à vous tenir en selle, les yeux ouverts comme des soucoupes, devant vos parents admiratifs. A cet instant vous vous sentez comme Dieu au premier jour de la création. C’est la sensation que donne le nœud nord : danger, fraicheur, triomphe. »

Peut être sommes nous des arbres qui marchent ! Peut être plus qu’un arbre, avons nous la chance d’explorer d’autres chemins… Oser s’aventurer en terres inconnues, c’est l’avantage d’avoir des racines mobiles.

Allez contacter l’énergie objectivée par la plante représentant notre nœud nord, c’est la possibilité de concrétiser une destination, de s’en imprégner et de s’y ressourcer. C’est aussi un moyen d’objectiver une énergie abstraite, de la rendre tangible. La nature est une initiatrice, elle nous ouvre un itinéraire intérieur, nous trace un chemin hors des sentiers livresques. La plante manifeste pleinement l’énergie dont elle est issue. Pour qui n’est pas familier avec l’univers des concepts, des symboles abstraits, observer la dynamique d’une plante peut faciliter la tache. Encore une fois, la nature est un livre à déchiffrer.

Ici l’idée est de choisir les plantes symbolisant l’aspiration plus ou moins consciente de notre âme représentée par notre Nœud Nord en signe et en maison. Un peu réducteur peut-être mais tellement agréable… Pour les plus pointilleux, l’on pourra affiner le tout en tenant compte de la position du maitre du nœud nord.

Pour cela, il suffit de choisir des plantes signées par les dynamiques planétaires du signe et de la maison dans lequel il se trouve. On pourra s’inspirer de la symbolique des plantes précédemment vues.

Imaginons un instant que nous ayons un nœud nord en capricorne maison III : pourquoi ne pas rendre visite à une plante signée par saturne et mercure…. Un Mélèze par exemple.

Capricorne maison V : un pin.

Capricorne maison VIII : un IF

Un nœud nord en Sagittaire : un platane.

Cancer maison I : Figuier de Barbarie, cet étonnant mélange de Lune et de Mars.

Lion maison X : Pin, cyprès.

Capricorne maison VII : Le tamaris, ah ce mélange de Saturne et de Vénus excellent pour tout les créateurs !

Bélier maison I : chêne, châtaignier.

Gémeau maison VII : Bouleau.

Il y a là tout un jeu d’analogies à explorer…En voici quelques pistes, résumées dans les tableaux ci-dessous. Sans rien vouloir figer surtout…. C’est dans la dynamique du vivant que se trouve l’enseignement et non en quelques tableaux normatifs.

Il serait quelque peu fastidieux de donner les 144 plantes correspondant à la position du nœud nord en signes et en maisons !

Se laisser emporter par la plante, là ou elle veut nous emmener, vers une partie de nous-mêmes plus ou moins connue…. Voici simplement quelques pistes : à venir….