♣ Toutes les plantes signées par Jupiter.

Ce grand équilibre entre le vertical et l’horizontal. Celles qui nous aident à prendre notre place, en renforçant notre métabolisme. Ce sont des plantes rassurantes, auprès desquelles on se sent bien… Tout y prend plus d’ampleur, la respiration s’amplifie, on s’y recharge, s’y sent protégé. les ombellifères tel le Fenouil par exemple.

Ces plantes nous aident à prendre de l’épaisseur, de la consistance, elles sont souvent nourrissantes. En nourrissant notre corps, notre dimension horizontale, elles donnent un socle solide à notre élévation verticale…

J’y vois une magnifique incarnation dans le Cèdre du Liban : C’est un arbre sacré, sa longévité en fait l’incarnation de la sagesse, du maître parfait. C’est pourquoi j’ai choisi de le présenter ici.

Le Cèdre du Liban est mentionné dans la Bible comme utilisé par Salomon pour construire la charpente du temple de Jérusalem .

La Croix du Christ aurait été faite en Cèdre, pour la traverse, et en bois d’Olivier pour le pieu.
Le Coran cite le Sidrat-al-Muntaha, ou cèdre de la fin : « cet arbre géant s’élève jusqu’au septième ciel sous le trône d’Allah ; quand une feuille tombe, une personne meurt ».

« Arz el Rab », cèdre de Dieu, est mentionné 103 fois dans la Bible. C’est le seul arbre, selon les  Écritures, que Dieu ait planté de ses mains. Témoins des temps bibliques, les cèdres millénaires ont connu les règnes des rois Ahiram de Tyr et Salomon de Jérusalem. Le cèdre est lié aux trois grandes religions du  Moyen-Orient. Pour les juifs, c’est l’arbre choisi pour construire la charpente du temple de Salomon à Jérusalem (1000 av. J.C.) ; pour les chrétiens, l’arbre saint; pour l’islam, le bois pur
Dans l’astrologie celtique, le cèdre symbolise « la confiance ».

Je cite ces quelques propriétés car elles témoignent de ce parfait mariage entre les dimensions verticales et horizontales :

  • médicinal : plante astringente, diurétique, antiseptique, antifongique et sudorifique (bois, résine).
    - parfumerie : huile essentielle et encens (bois, feuilles).
    - alimentation animale : fourrage (aiguilles).
    - bois : chauffage, charpente, menuiserie, construction navale, ébénisterie, panneaux et plafonds sculptés, selon qualité du bois.

Lamartine, poète et homme d’esprit, émerveillé par les cèdres du Liban eut ces paroles :
« Les cèdres du Liban sont les reliques des siècles et de la nature, les monuments naturels les plus célèbres de l’univers. Ils savent l’histoire de la terre, mieux que l’histoire elle-même. »

Le Platane

Si souvent taillé abondamment par l’homme, comme si ce dernier avait besoin de le rétrécir, de l’amoindrir… comme si le modèle était trop beau, trop grand, trop fort.

Prendre de l’ampleur. Stimule la bienveillance, la convivialité. Le juste équilibre entre la verticale et l’horizontale qui amène à la sagesse et à la capacité de transmettre, de concrétiser, de mettre en œuvre. Le pont qui relie.

S’il est si souvent sur nos places de villages, est-ce seulement pour l’ombre qu’il dispense ou pour la qualité de ce qu’il dégage ?

Deux maîtres enseignants :

• Hippocrate aurait enseigné sous un platane sur l’île de Cos.
• Socrate jurait par le platane.

(source :http://www.la-vie-du-jardin.com/pop-ups/platane/platane2.html)

Les centaures helléniques ne communiquent pas de bon gré aux hommes leur science du monde végétal. Le centaure Chiron cependant a été le maître d’Aristeus, d’Asklèpios, d’Achille ; on peut le comparer avec le Dhanvatari, le médecin des dieux de l’Inde, qui parut au ciel avec les premières herbes de la création, tenant à la main une coupe remplie d’ambroisie. Chiron avait une panacée qui lui appartenait tout spécialement et se nommait : la chironia centaurium ou gentiana centaurium.