Les plantes et les arbres signés par mercure. Toutes celles qui dénouent les nœuds à la gorge, qui fluidifient la parole, qui inspirent…

Signés par l’Air et l’Eau.

La vigne sauvage en est l’archétype même. La messagère des dieux, celle qui préside à l’ivresse sacrée, liée à la qualité du contact qu’elle entretient entre les mondes plus qu’à la quantité de vin ingurgitée !

L’homme en la taillant la ramène à la terre, alors qu’elle a une affinité naturelle avec le Ciel, qu’elle cherche par tous les moyens à s’y rendre.

Elle rend bavard, inspiré et poète ! Elle donne l’Inspiration…

Difficile cependant de la trouver sauvage et libre à notre époque. L’homme tire de la vigne domestique une boisson jupitérienne, certes conviviale et fort agréable mais qui a une fâcheuse tendance à l’horizontaliser (au sens propre et au figuré !) au lieu de lui redonner sa verticalité sacrée. Pourtant bien des artistes ont utilisé le jus de la vigne comme une muse accessoire pour délier leurs plumes ou leur langues !

Je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a un côté dévoyé dans l’utilisation de la vigne aujourd’hui. Cette liane, car s’en est une, ne demande qu’à nous prendre par la main pour nous emmener retrouver cette partie de nous liée au ciel, nul besoin de l’ingurgiter pour cela, ni même de rituel. Juste se laisser emporter.

Une visite à une autre liane pourra s’avérer utile : Le chèvrefeuille, la fluidité de Mercure combinée à l’ouverture Vénusienne. Imaginez le bavardage…

Noisetier

Le «caducée», symbole de médecine associé au dieu Mercure, est constitué de deux serpents s’enroulant autour d’une baguette de Noisetier.

Il m’évoque un groupe d’adolescents en plein bavardage. L’aisance à vivre en lien.

La communication.

Léger et souple. Sensible à la vouivre !

« C’est un des sept arbres sacrés du bosquet irlandais, pour les anciens irlandais c’était l’arbre de la sagesse et de l’éloquence ! » Les mythes Celtes de R. Graves

Il est souvent associé à la connaissance, à l’écriture (il servait de support à l’écriture des Oghams), dormir sous ses branches confère l’inspiration, l’Awen des bardes d’antant. C’est l’arbre du savoir, de la science et de la sagesse, ne serait-ce pas là trois attributs d’Hermès ?